ICJ23791418
  • Arsène Gay

Vichy et l'aviron : une histoire de plus de 120 ans

Mis à jour : oct. 2

Si aujourd'hui le plan d'eau de l'Allier à Vichy est reconnu pour son calme et son attrait, il ne faut pas oublier que ce dernier a permis à une discipline bien particulière d'en faire son terrain de jeu favori : l'aviron, sous l'impulsion du "Club de l'Aviron de Vichy".


Un club riche en histoire


1892, voilà la date qui marque le début de la pratique officielle de l’aviron à Vichy. Symbolisée par la création du "Club de l’Aviron Vichyssois" (aussi appelé Aviron de Vichy), cette discipline peut se targuer d’être l’une des premières à avoir fait son apparition dans la ville thermale. En effet, à la fin du XIXème siècle, on pouvait déjà assister à des courses de chevaux depuis 1875 ou encore à des corridas à partir de 1892 sans compter sur le fait que le club a aussi permis l’apparition du water-polo, de la natation et du canoë-kayak même si l’aviron restait la branche sportive dominante. Cependant en 1901, le club va voir apparaître un concurrent appelé "Club Nautique" créé par d’anciens dirigeants qui abandonnent le premier au profit du second en raison de l'Allier, imprévisible à cette époque et qui compromettait souvent la pratique de l'aviron.


Cette concurrence, bien que contrariante pour l’Aviron de Vichy, va aussi permettre à des projets communs de voir le jour comme celui baptisé « la traversée de Vichy à la nage » en 1925. Cette compétition va rencontrer un succès qui lui permettra de perdurer pendant plus de 40 ans mais qui sera soudainement arrêtée en 1966 en raison de la pollution de la rivière qui ne permettra plus de prendre le risque de maintenir cette course. A noter entre autres que sous le gouvernement de Pétain, l’aviron deviendra un sport très apprécié des employés du ministère et de la population présente à cette époque ce qui rendra la pratique de cette discipline beaucoup plus importante.


C’est alors après la fin de « la traversée de Vichy à la nage » qu’un personnage emblématique de la ville de Vichy va intervenir au sein même de l’histoire de l’aviron dans la ville thermale : il s’agit de Pierre Coulon.


En effet, maire de Vichy de 1950 jusqu’à sa mort en 1967, son passage à la tête de la ville aura permis 2 grandes mesures qui favoriseront d’une manière extrêmement importante la reconnaissance et la pratique de l’aviron à Vichy. Tout d’abord en 1963, il concrétise la création d’un plan d’eau qui permettra la stabilisation du cours de l’Allier. C’est une grande aubaine pour l’aviron qui subissait depuis 1892 cet élément et qui n’y avait jamais trouvé de solutions jusqu’à cette aide extérieure. De plus en 1967, à l’aube de l’organisation des Championnats d’Europe à Vichy, Pierre Coulon va demander la fusion du Club Nautique et de l’Aviron de Vichy qui accepteront, se réuniront et formeront ce que nous connaissons aujourd’hui comme étant le Club de l’Aviron de Vichy (CAV).

C’est donc sans conteste Pierre Coulon qui a permis le développement le plus important de l’aviron au sein de Vichy, développement qui a continué même après sa mort grâce notamment à toutes les grandes compétitions qui ont pu être organisées sur l’Allier depuis la création du plan d’eau en 1963.


Un club au palmarès complet


Si on voulait montrer que le CAV possède une place non négligeable dans l’aviron en France aujourd’hui, il suffirait tout simplement de montrer, par exemple, que c’est lui qui a organisé la première édition du Championnat de France Master le 22 et 23 juin 2019 ou encore que le Championnat de France Senior Sprint et le Criterium National Senior Sprint ont été organisés l’année dernière en 2018 le 29 et 30 septembre.

Il est donc évident qu’aujourd’hui l’aviron occupe une place importante à Vichy tout comme Vichy occupe une place importante dans l’aviron en France. Et cela a-t-il toujours été le cas ? La réponse est oui depuis la mise en place du plan d’eau. En effet depuis sa création, ce sont nombres de championnats nationaux et internationaux de France qui se sont enchaînés à Vichy. Effectivement comme précisé ci-dessus, Vichy a pu organiser les Championnats d’Europe en 1967 et comme si ce n’était pas assez, elle a accueilli les Championnats du Monde Junior et Vétérans respectivement en 1983 et 1989. De plus, on peut aussi évoquer la Coupe de la Jeunesse qui est une compétition internationale d’aviron (pour les moins de 18 ans) fondée en 1985 que Vichy a pu accueillir en 1993 et en 2009 et enfin les Masters Internationaux de 2006 là aussi, organisés à Vichy.

Toutes ces compétitions ont été organisées par le CAV qui se félicite de ceci même s’il continue à se projeter vers l’avenir pour être encore plus impliqué dans le monde de l’aviron. En effet, sur leur site internet ils précisent « tout mettre en œuvre pour que la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron leur confit l’organisation de manifestations mondiales ».



Mais le CAV ce n’est pas seulement un palmarès en termes d’organisation de compétitions, c’en est aussi un en termes de résultats sur ces compétitions. En effet pour illustrer cela, mieux vaut laisser les chiffres parler. Le CAV, depuis sa création en 1967, ce sont 45 titres de champions de France. Ce sont aussi des rameurs qui ont participés aux Jeux Olympiques comme David Michalski et Jean-Jacques Gauthier lors des Jeux d’Atlanta en 1996 par exemple. De plus, une fois encore, le palmarès du CAV grandit encore aujourd’hui, par exemple à l’heure actuelle, il peut se targuer d’avoir 5 de ses rameurs qui font ou ont fait parti de l’effectif de l’équipe de France en 2019 en la personne de Guillaume Turlan, Maxime Ducret, Louis Droissart, Nicolas Gilbert et Vincent Devulder. Les 3 derniers cités ont par exemple remporté la médaille d'argent au quatre barré masculin lors des Jeux Méditerranéens de Plage.


Aujourd’hui, le défi qui se présente au Club de l’Aviron de Vichy est de perdurer dans le temps tout en consolidant sa présence dans de grandes compétitions. Objectif qui se veut compliqué dans un monde où l’aviron est un sport qui manque de reconnaissance tant par sa popularité que par sa difficulté même si sa situation s'améliore petit à petit. Les licenciés du club, aux nombres de 260 en 2015 (400 pour les licenciés scolaires et universitaires), doivent être maintenus à un nombre assez élevé si le CAV veut continuer d’exister brillamment comme il le fait depuis plus de 50 ans.


Arsène Gay

143 vues

©2020 par Les Berges De L'Info.