ICJ23791418
  • Clémence Gabory

Une fiction en hommage à Camille Lepage, une reconstitution très réaliste.

Mis à jour : 31 oct. 2020


Prix Camille Lepage 2015 Portrait de Camille Lepage, Le Caire avec enfants août 2011 © Ahmed Hayman

« Camille », c’est le titre du film coécrit et réalisé par Boris Lojkine, sorti le 16 octobre 2019. Le long-métrage est en mémoire de la jeune photojournaliste Camille Lepage. L’histoire raconte le parcours de la jeune angevine ayant perdu la vie le 12 mai 2014 en République Centrafricaine, à l’âge de 26 ans.


Passionnée de photojournalisme depuis son adolescence, elle a fait des études à l’étranger et un stage d'étude à Rue89, en tant que rédactrice. Camille était partie travailler au Sud-Soudan pour couvrir le conflit oublié des Monts Nubas. Mais c’est en République Centrafricaine qu’elle a consacré la plupart de son temps afin d'illustrer la guerre civile qui venait d'éclater. La jeune femme était très motivée à faire connaître le contexte et les conditions de vie que connaissent certaines populations africaines. D’après le studio Hans Lucas, la journaliste avait envoyé une lettre de motivation où elle exprimait ses souhaits : « permettre une meilleure compréhension de fond d’une petite partie du monde, couvrir ces zones délaissées et rapporter de nouvelles images de régions ignorées, voire oubliées ». Telle était sa volonté : faire parvenir au monde occidental des sujets sur l’Afrique jusqu’alors très peu traitées...


Elle a donné sa vie pour l’Afrique


Le 12 mai 2014, lors d’un reportage, l’angevine est prise dans une embuscade et tuée d'une balle dans la tête par un groupe des Selekas, une coalition de rebelles musulmans en guerre contre les Anti-Balakas (milices d'autodéfense formées par les villageois avec qui Camille se trouvait à moto). Ses photographies de guerre ont eu un grand succès et ont été repris par de nombreux grands médias comme Le Monde, The Wall Street Journal, The Guardian, etc.


Affiche du film "Camille" © mr_cine76

Un film hommage très réaliste


Le cinéaste Boris Lojkine a découvert pour la première fois Camille Lepage lors de l’annonce de son décès. Par la suite, il s’est engagé dans un travail titanesque pour obtenir un maximum d’informations concernant la photojournaliste, afin de confronter les différents témoignages et pouvoir en dresser son portrait. C’est auprès de la famille Lepage, des amis et des collègues de la journaliste que le réalisateur s’est tourné. Il aurait tiré trois cents pages de ces diverses rencontres, regroupant témoignages et recherches documentaires. L’actrice principale, Nina Meurisse, évoque l’énorme investissement de Boris Lojkine : il a « beaucoup bossé en amont ».

Mais ce n’est pas tout, Boris a aussi tourné le film durant deux mois en Afrique du Sud malgré les instabilités politiques. Il a travaillé avec des figurants et techniciens locaux et monté des ateliers de réalisation pour former les jeunes réalisateurs au cinéma documentaire et leur permettre d’être techniciens sur le film. C’est donc un bel engagement de la part du cinéaste : il n’est pas venu en Centrafrique dans le seul objectif de réaliser un film, mais aussi dans celui de transmettre et de partager avec la population locale.


Grâce à son rôle dans le film, Nina Meurisse a obtenu le prix d'interprétation en août au Festival d'Angoulême. En effet, cette dernière a parfaitement réussi à entrer dans la peau de la photojournaliste. Au-delà de la ressemblance physique, l’actrice s’est imprégnée du style vestimentaire, de l’attitude et des mimiques de la disparue. Pour se faire, Nina a rencontré des proches de Camille comme sa mère Maryvonne Lepage qui lui a volontiers livré des détails concernant sa fille. Elle a également couvert diverses manifestations journalistiques et d’hommages à la jeune femme afin d'être crédible lors du tournage et a consacré beaucoup de temps à la photographie avec l’aide de l’agent de Camille. Grâce à cet apprentissage, Nina Meurisse a pu réaliser des clichés proches de ceux réalisés par Camille Lepage.

Les réactions positives face à la prestation de l’actrice à la suite de la diffusion du film ont été nombreuses. « A certains moments, je vois vraiment ma fille », s'émut Maryvonne Lepage, la mère de Camille. D’après Nadia A, une spectatrice : « Nina Meurisse incarne très justement Camille. Un film fort, puissant, qui ne peut laisser indifférent. » et enfin pour cameleon44 c'est « un film poignant porté par une actrice, Nina Meurisse, bluffante »…


Un film émouvant, avec des images remarquables. Une histoire très réaliste et poignante. Le portrait d'une jeune femme très engagée, décédée en exerçant sa passion. « Camille », c’est le long-métrage à ne pas louper.


Clémence Gabory

52 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Les Berges De L'Info.