ICJ23791418
  • Ewen Gavet

Un futur documentaire sur Raymond Kopa

Farid Bouadla, 42 ans, est une des dernières personnes à avoir vu Raymond Kopa. Après deux rencontres et un entretien avec le premier ballon d’or français, un documentaire de 52 minutes devrait être produit. L’objectif de son producteur, F. Bouadla, est qu’il soit diffusé à la télévision.




Pendant 5 ans, Farid Bouadla a animé une émission radio : « Fréquence foot ». Passionné d’interview, il s’est lancé sur Youtube où il diffuse ses interviews. Il interview souvent des écrivains qui parlent de football dans leur livre. Raymond Kopa, qui a écrit son autobiographie, est l’un de ces auteurs interviewé.

C’est à partir de cette interview, où Raymond Kopa répond à des questions sur son autobiographie Kopa par Kopa, que le réalisateur va commencer son documentaire.

Après la mort du premier ballon d’or français, Farid Bouadla a gardé contact avec la famille Kopa. Celle-ci intervient dans le court métrage.

Ajoutés à ceux-ci, une trentaine d’intervenants participent à ce documentaire de 52 minutes sur Raymond Kopa. Des personnalités qui l’ont côtoyé en tant que footballeur à ceux qui l’ont connu comme président d’honneur du stade de Reims apparaissent dans le court-métrage. Pour être plus précis, on découvre dans le teaser les visages de Jean-Pierre Caillot (président du Stade de Reims), Dominique Colonna (ex-joueur du club champenois, adversaire puis coéquipier à partir de 1959) Guy Roux, Gervais Martel, Emilio Butragueño. Les journalistes sportifs Jacques Vendroux (directeur des sports de France Info) et Jean-Michel Larqué en parlent également.


Le documentaire est en préparation depuis « 1 an et demi » mais a commencé à être conçu depuis « 1 an » explique Farid Bouadla. Seul à la réalisation (excepté pour certains cadrages), il a commencé le montage.


Les difficultés de conception de ce court métrage


Le coût de production est le principal problème rencontré par le réalisateur et producteur. Heureux d’avoir récolté 2500 euros en ayant lancé une une cagnotte Leetchi, Farid Bouadla sait que c’est peu pour acheter des images d’archives. Le prix varie en fonction du canal de diffusion et de la durée de la vidéo. Déjà à l’époque où l’ex-international français jouait (années 50-60), peu de vidéos ont été prises, en plus d’être de mauvaise qualité. Une vidéo de 1 minute achetée à l’INA (Institut National de l’Audiovisuel) coûterait 1500 à 2000 euros selon lui. La cagnotte Leetchi le supporte donc mais sans plus au niveau de la réalisation.


Le principal objectif de l’homme de 42 ans avec ce film est de « captiver les gens jusqu’au bout » afin que les téléspectateurs n’oublient pas le « passé » du football français.

Ewen Gavet

24 vues

©2020 par Les Berges De L'Info.