ICJ23791418
  • oscarjosse

Quel bilan pour l'Open d'Australie ?

Rare grande compétition à se tenir malgré la Covid-19, l'heure est au bilan pour l'Open d'Australie. Entre résultats et mesures sanitaires, quelles leçons pouvons nous tirer du premier tournoi majeur de cette saison 2021 ?


4ème titre en Grand Chelem pour Naomi Osaka qui redevient numéro 2 mondial ©Eurosport



Après avoir décalé son début de deux semaines, l'Open d'Australie a finalement bien débuté le 8 février dernier. Des débuts heureux avec la présence d'un public ravi de retrouver les stars du circuit. Mais la Covid en décida autrement et un confinement de 5 jours fut mis en place dès le 12 février à Melbourne. C'est donc à la télévision que les Australien ont dû suivre une grande partie du tournoi. Pour les joueurs la sécurité était au premier plan, volant presque la vedette à l'aspect sportif. Après des qualifications à Dubaï pour les femmes et à Doha pour les hommes, chacun a rejoint "la bulle" dans un hôtel afin d'y effectuer une quarantaine. Cinquante privilégiés dont les tops 3 mondiaux se sont eux placés dans une bulle spéciale à Adélaïde pour une exhibition le 29 Janvier. Une décision contestée par certains qui dénoncent une inégalité sportive favorisant ces 6 privilégiés. Contrairement à la majorité des joueurs, Djokovic et les autres auraient bénéficié d'une salle de Gym dont l'utilisation n'entame pas le quota des 5 heures de sport maximum par jour.


Karatsev, seule grande surprise du tournoi


Aslan Karatsev, 114ème mondial, la bonne surprise de cet Open d'Australie

©Eurosport


Lors de cet Open d'Australie, un nouveau nom a fait sensation : Aslan Karatsev. Arrivé 114ème mondial, ce Russe de 27 ans a créé la surprise en accédant aux demi-finales. Une performance très rare en Grand Chelem pour un joueur hors top 100. Le dernier ayant réalisé l’exploit est Ivanisevic à Wimbledon en 2001. Après avoir brillamment éliminé Schwartzman (n°8 mondial), Auger-Aliassime (n°20 mondial) et Dimitrov (n°18 mondial), il est finalement tombé sur plus fort que lui. En effet, Novak Djokovic a éliminé ses chances de continuer l’aventure australienne. Le Serbe déjà titré huit fois en Australie et grand favori, a répondu présent du début à la fin. Après avoir tremblé face à Zverev en quart de finale, Djokovic a livré une performance solide Contre Danil Medvedev lors de la finale. Grâce à une victoire en 3 sets, il remporte ainsi son 18ème Grand Chelem, à 2 longueurs de Nadal et Federer. Chez les femmes non plus, la gagnante n’est pas une surprise. Victorieuse de l'édition 2019, Naomi Osaka s'est imposée sans grande difficulté. Seul hic, son huitième de finale compliqué face à Muguruza remporté deux sets à un après avoir sauvé deux balles de match. La Japonaise a par la suite survolé le reste du tournoi, s'imposant 2-0 en finale contre la numéro 22 mondiale Jennifer Brady. Elle remporte ainsi son 4ème Grand Chelem et redevient numéro deux mondiale.


Si les spectateurs ne peuvent pas toujours assister aux rencontres, les acteurs sont eux bien présents. Djokovic fait figure de numéro un solide qui doit faire face à une rude concurrence nommée bien sûr Nadal et Federer mais surtout Thiem, Medvedev, Zverev ou encore Tsitsipas. Naomi Osaka répond elle aussi présent et semble déterminée pour remporter Roland Garros et Wimbledon dont elle n'a encore jamais atteint les huitièmes.


Oscar Josse




22 vues0 commentaire

©2020 par Les Berges De L'Info.