ICJ23791418 Pas touche à mon koala !
  • Thomas PINAROLI

Pas touche à mon koala !

Mis à jour : janv. 25


Un koala agrippé à une branche. © FuturaSciences.com

Les incendies des dernières semaines en Australie ont détruit environ 10 % des habitats naturels des animaux de ce continent. Les koalas en tête : qui n’a pas lâché une petite larme en apprenant que des milliers d’entre eux avaient péri de déshydratation ? En voyant tourner en boucle sur les réseaux sociaux une vidéo montrant l’un de ces paresseux australiens boire à une gourde de cycliste.


Avec comme régime alimentaire unique l’eucalyptus, les koalas ne boivent normalement jamais dans la nature. Ils s’hydratent par l’intermédiaire des feuilles ingérées. Les mâles sont plus gros que les femelles, et sont plus exposés au combat, ce qui ne leur permet généralement pas de vivre aussi longtemps que celles-ci : une dizaine d’années dans la nature, contre quinze ans pour leurs homologues féminins. Espèce protégée, elle est de plus en plus proche de disparaître.


Un animal international


Une aquarelle d'un koala avec son enfant. © Vecteezy.com

De par sa morphologie, sa taille ou sa fourrure, le koala a un pouvoir de séduction extérieur formidable. Si bien qu’il est régulièrement repris dans l’art, avec de nombreux tableaux et aquarelles le représentant. Beaucoup de familles se laissent tenter par l’idée d’avoir un marsupial dans leur salon ou dans la chambre de leur enfant ! Au Japon, il existe même un animé avec comme tête d’affiche un koala. Le héros fait du surf, joue au football, se promène dans les champs de fleurs… Certes peu réaliste, ce divertissement enfantin montre à quel point cette espèce est devenue un symbole mondial !



L’association WWF vend d’ailleurs sur son site internet des peluches koalas : de quoi faire craquer les jeunes (ou moins jeunes) enfants, tout en participant aux actions en faveur de la planète, les recettes étant dédiées aux interventions de l’organisation.


"Les aventures du petit koala" connait un certain succès au Japon. © YouTube

Au service de la faune en danger


En date du 14 janvier, WWF avait reçu six millions de dollars de dons pour sauver la faune australienne des flammes. Les donneurs sont aussi divers que nombreux : des personnalités comme Jeff Bezos ou Hugo Clément, des zoos, mais aussi des anonymes touchés par les images. Au total, ce sont plus d’un milliard d’animaux qui ont disparu, parmi lesquels des kangourous, des tortues, des oiseaux ou des araignées ! Les ornithorynques sont aussi très menacés, puisque la population pourrait baisser de 73 % d’ici 2070. Il ne faut pas non plus oublier les nombreuses plantes en perdition : on en dénombre actuellement 272 en état critique. L’argent récoltée va peut-être permettre de limiter les dégâts, même si une grande partie des habitats a été partiellement ou complètement détruite. Quand le koala se met au service de la grande famille des espèces menacées…


En plus de leurs petits, les koalas veillent sur les autres animaux. © Sauvonslaforêt.org

Thomas Pinaroli

©2019 par Les Berges De L'Info. Créé avec Wix.com