ICJ23791418
  • Célie Dugand

Omari McQueen, le jeune chef aux multiples prouesses

Le 7 janvier, le livre de recettes du jeune Omari McQueen a enfin été publié. Mais la sortie de son ouvrage n’est pas son seul exploit. A seulement 12 ans, il est aussi le fondateur de sa propre entreprise, a ouvert un restaurant vegan temporaire et alimente régulièrement sa chaîne YouTube.


Omari McQueen, le plus jeune restaurateur du monde, en train de cuisiner pour son émission culinaire What’s Cooking Omari ? © BBC

Du haut de ses 12 ans, le jeune garçon britannique a réalisé de nombreux projets. Récemment, il en a concrétisé un qu’il avait en tête depuis 2 ans : sortir un livre de recettes. C’est ainsi que le 7 janvier dernier, son livre de cuisine, intitulé Omari McQueen’s Best Bites Cookbook, a été publié. Il comprend 30 recettes végétaliennes accessibles aux enfants. Etant lui-même jeune, cela lui tenait à cœur que les plus petits puissent, eux aussi, réaliser ses recettes et avoir un livre de cuisine adapté à leur niveau.



Un entrepreneur précoce


Son succès remonte à plusieurs années, car avant d’être un auteur culinaire, Omari McQueen est tout de même un entrepreneur. Tout a débuté avec une recette de pizza végétalienne qu’il a partagée sur YouTube. La trouvant trop sèche et fade, il a inventé une sauce. C’est ainsi qu’il a commencé à créer sa gamme de trempettes. A l’âge de 8 ans, il a alors décidé de fonder sa propre entreprise, dénommée Dipalicious. Il a d'abord vendu ses sauces, puis, petit à petit, il a ajouté des snacks, des biscuits et des sachets de jus de fruits et d’assaisonnements. Si ses collations végétaliennes ont autant de succès, c’est grâce à leur petit secret : Omari ajoute à toutes ses recettes une touche caribéenne, en hommage à ses origines. Cela en fait des plats originaux, qui lui permettent de se distinguer.



Les origines de sa cuisine


La cuisine s'est imposée à ce jeune chef alors qu’il avait 7 ans. Ses parents ne pouvaient pas assurer les repas, si bien qu’ils ont dû apprendre à Omari et Laquarn, son frère aîné, à cuisiner. En effet, sa mère souffrait de migraines paralysantes qui l’empêchaient de préparer les repas, et son père, chauffeur de bus, rentrait trop tard du travail. Très vite, ce devoir est devenu une passion pour Omari. Après avoir vu une vidéo sur YouTube partagée par PETA UK, une association qui milite en faveur des droits des animaux, qui l’a traumatisé, il est devenu vegan. C’est ainsi qu’il a commencé à préparer des plats végétaliens pour toute sa famille.



Le plus jeune chef vegan du monde


Omari s’est fait remarquer par le chef du grand restaurant londonien Boxpark Croydon. Celui-ci, comme beaucoup d’autres personnes, a découvert Omari grâce à sa chaîne YouTube Omari Goes Wild, qu’il continue d’alimenter depuis sa première vidéo où il cuisinait sa pizza vegan. Le jeune garçon a d’ailleurs du succès sur cette plateforme, puisque son nombre d’abonnés s’élève désormais à plus de 6 000. Son compte Instagram est, lui aussi, renommé, puisqu’il est suivi par plus de 24 000 personnes.

En voyant les vidéos d’Omari, le chef de Boxpark Croydon a été bluffé par son talent. Il lui a alors proposé d’ouvrir son propre restaurant pop-up dans ses locaux sans avoir à payer de loyer. C’est ainsi que du 17 au 24 août 2019, le restaurant éphémère du jeune garçon a été mis en place dans les bâtiments de Boxpark Croydon. Cela a donc fait d’Omari le plus jeune restaurateur du monde.

Dans le but de partager sa cuisine et de transmettre ses savoir-faire, il organise des ateliers dans l’appartement de ses parents à Londres, où il apprend à d’autres enfants à cuisiner. Il a également sa propre émission télévisée culinaire, intitulée « What’s Cooking Omari ? ». Elle est diffusée sur CBBC, la chaîne britannique pour enfants de la BBC, et montre aux plus jeunes comment cuisiner de délicieux plats vegan.

Mais la cuisine n’est pas la seule préoccupation d’Omari : c’est aussi en enfant engagé. En effet, malgré son jeune âge, il milite en faveur du bien-être de tous en aidant les sans-abris. Il leur prépare régulièrement des repas vegan et les distribue, avec l’aide de sa mère, dans des refuges pour sans domicile fixe.

Omari se bat également contre le harcèlement scolaire, dont il a été victime. Il a même partagé son expérience à travers une vidéo dans le but d’aider ceux qui en souffrent.



De nombreuses récompenses


Le jeune chef a reçu plusieurs prix pour sa cuisine et son engagement, notamment le prix TruLittle Hero Award dans la catégorie « Entrepreneur » en novembre 2018. Il a aussi remporté des prix pour sa gamme de sauces vegan, pour son travail en tant que chef végétalien et pour ses conférences sur l’autonomisation des jeunes.

Et même si les prouesses d’Omari commencent à se faire nombreuses, il ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. Il a d’ailleurs déjà en tête son prochain projet : il fait des économies pour s’acheter un food truck. Il compte également ouvrir un autre restaurant pop-up au cours de l’année 2021.



Célie Dugand


239 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Les Berges De L'Info.