ICJ23791418
  • Coline Cornuot

Marche pour le climat à Vichy : une mobilisation intergénérationnelle

Mis à jour : il y a 2 jours

Samedi 7 décembre dernier, Vichy a accueilli dans ses rues une mobilisation appelant à agir face au changement climatique. Une marche menée de front, une fois n’est pas coutume, à la fois par des jeunes et des personnes âgées, dans une ville peu habituée à ces événements.


Ce samedi 7 décembre, toutes les générations se sont rassemblées devant le centre commercial. © Coline Cornuot

“Allons enfants de la planète, il faut lutter pour te sauver. Lycéens, élus, retraités, Accourez, marchez, agissez !” chantaient les manifestants au cœur de la cité thermale, à l'occasion d’une Marseillaise revisitée. À la veille de la journée mondiale pour le climat et alors que la COP 25 bat son plein sur le territoire espagnol, les rues de Vichy ont résonné des slogans : “Et un, et deux et trois degrés, c’est un crime contre l’humanité” et “On est plus chauds, plus chauds, plus chauds que le climat”. Une mobilisation organisée conjointement par les collectifs Sauvons Notre Planète Maintenant et Vichy Climat Environnement, qui a rassemblé une cinquantaine de personnes samedi 7 décembre, entre 14 et 16 heures. De la gare aux berges de l’Allier, le cortège a déambulé dans la ville sous une pluie fine pour réaliser une chaîne humaine à Vichy plage. Alors que Noël approche, les manifestants ont fait halte devant le centre commercial des Quatre Chemins et la patinoire installée par la ville, symboles de la surconsommation qui accompagne cette période de l’année.


Une lutte importante pour toutes les générations


Malgré le nombre restreint de participants, le vrai point fort de cette marche est le regroupement intergénérationnel. En effet, alors que les mobilisations Fridays For Future, à l’initiative de jeunes tels que Greta Thunberg, sont dominés majoritairement par des étudiants, la marche de samedi a rassemblé jeunes et moins jeunes. L’initiative a ainsi vu le jour grâce à la mobilisation de lycéens du lycée Albert Londres de Cusset et a été massivement soutenue par les seniors de la ville. “C’est une bonne chose” appuie Emma, étudiante au Pôle Lardy, “les médias mettent toujours en avant le combat des jeunes, mais cette mobilisation nous permet de voir que cette lutte est importante pour les plus âgés."


Une marche qui donne donc tort, à Vichy du moins, à Greta Thunberg lorsqu'elle affirme que “les adultes se comportent comme s’il n’y avait pas de lendemain”.


Coline Cornuot

©2020 par Les Berges De L'Info.