ICJ23791418 Les théories du complot : au-delà du discours, un message dangereux
  • Dorian Grangier

Les théories du complot : au-delà du discours, un message dangereux

Mis à jour : 18 nov. 2019


Les théories du complot, il en existe pour tous les sujets et toutes les actualités, même pour les pires catastrophes.

À l'heure de l'omniprésence des réseaux sociaux, de l'information instantanée et des discours politiques de plus en plus extrêmes, les théories du complot font partie intégrante de la société. À chaque fait de société mondial ou national, sa théorie. L'ampleur de ce phénomène grandissant, le message que ces théories véhiculent peuvent s'avérer être un danger pour la stabilité de la société et de l'information réelle.


Une petite histoire personnelle : il y a quelques temps, j'ai pris un train en direction de Nevers avec ma mère. Alors que je commence à m'installer, je me rends compte que j'ai pris mes écouteurs cassés, seul un coté fonctionnait. Je me suis dis que ce n'était pas si grave, et que je n'en aurais pas besoin, et que j'écouterais ma mère d'une oreille, et des classiques de Damso dans l'autre. Que j'ai eu tort de me dire ça : un homme, environ la cinquantaine, s'installe en face de nous, et ce fut l'heure et demie la plus longue de ma vie.


Quel rapport avec le sujet de l'article me direz-vous ? Cet homme aura passé tout le voyage à nous raconter toutes les théories du complot possibles, certaines même que je ne connaissais pas. La Terre plate, l'affaire DSK, l'Homme sur la Lune, les Gilets Jaunes, bref absolument tout y est passé. Lors de son discours, je suis passé par toutes les émotions : la honte d'abord, puis le rire, et enfin par l’amertume et le sentiment de dégoût vis-à-vis de cette personne, malgré tout le respect que je lui dois.


Car au-delà de ses propos que je savais totalement faussés, inventés, manipulés et hautement sordides, je me suis rendu compte de la dangerosité de ce genre de discours. Comment déblatérer autant de "sottises", pour parler poliment, avec autant de sérieux, d’éloquence, limite de professionnalisme tel qu'on croirait que cette personne était experte sur tous les sujets qui passe au rayon théories du complot. Et cette aisance, cette facilité à convaincre, c'est ce qui ressort le plus et c'est ce qui fait le plus peur. Si quelqu'un était en face de cet homme, et que cette personne soient mal informée, ou un peu naïve, le discours s’imprégnera alors facilement, avec un ton populiste et démagogique qui peut mener en bateau n'importe qui.


L'avantage d'être sorti de ce train, c'était certes de ne plus à avoir à écouter cette propagande complotiste, mais aussi de me poser des questions concernant ces théories du complot. D'où viennent-elles ? Pourquoi certaines naissent dans l'instant, d'autres perdurent dans le temps ? Quels dangers cela peut représenter ?


Des faits aux rumeurs : l'avènement des théories


Toute bonne théorie du complot qui se respecte commence par un fait avéré, qui a marqué la population par son caractère émotionnel fort : un attentat, une catastrophe humaine ou naturelle, ou des événements plus exceptionnels comme une découverte majeure ou une avancée scientifique / technologique. Une fois l'information passée et ingérée par la population, les premières voix complotistes s'élèvent. Grâce notamment aux réseaux sociaux, ces voix prennent parfois des des ampleurs très importantes, tant la différentiation entre média d'information et média de "désinformation" (autrement dit des sites relevant des "fake news") est difficile à percevoir dans certains cas.

"Ce qui est différent (cf : pour les théories) aujourd’hui, c’est qu’Internet leur fournit un carburant inédit"
Manifestation conspirationniste à Berlin sur les attentats du 11 septembre 2001. Crédit Photo : Reuters - Tobias Schwarz

La diffusion de ces théories sont donc de plus en plus rapide. Prenons deux exemples concrets : les attentats du 11 septembre, dont les théories du complot sont celles parmi les plus réputées, et les attentats de Charlie Hedbo de janvier 2015, d'ampleur moins internationale. D'après Rudy Reichstadt, fondateur et directeur du site de référence ConspiracyWatch.info : "Après le 11 septembre 2001, il a fallu trois semaines pour articuler les premières théories. Après les attentats de 2015, il n’a fallu que quelques heures". Ce qui montre l'efficacité d'Internet et des réseaux dans la propagation des théories du complot et autres fausses informations. Pour information, le mot "théorie du complot" apparaît pour la première fois dans la presse française en 1966, en référence à l'assassinat de J-F. Kennedy.


Un autre moyen de propagation qui à un impact encore plus grand par son caractère formel : les discours politiques venant des extrêmes. Les paroles d'un politicien, peu importe son bord politique, rendent en effet le discours et l'information beaucoup plus "officiel" et par conséquent "vraisemblable" et "cohérente". Le message parait donc plus crédible et passe mieux auprès des populations, même si la véracité des propos est nullement vérifiée. L'exemple parfait pour illustrer cela n'est autre que le Président américain Donald Trump, qui a annoncé à multiples reprises que le réchauffement climatique n'était qu'un "hoax", un canular des Chinois pour détruire l'industrie américaine.


La question qui peut se poser, c'est d'où, ou de qui, proviennent ces théories ? Et bien, en règle générale, on ne sait pas. Tout repose sur des suppositions, des groupes ou des personnalités que l'on soupçonne de lancer des rumeurs afin qu'elles se propagent et qu'elles prennent de l'ampleur. Aujourd'hui, retrouver la source des théories du complot est encore plus complexe, l'anonymat sur Internet permet aux adeptes de divulguer des rumeurs sans craindre pour leur identité. Étonnamment en revanche, on sait qui ont lancé les théories du complot sur le 11 septembre 2001 par exemple : il s'agirait de Alex Jones et de Michael Ruppert, deux théoriciens qui ont eu une forte exposition médiatique les mois qui ont suivi la chute des "Tours Jumelles".


Quels dangers pour la population ?


Crédit Illustration : Midi Libre

Alors forcément, cette exposition aux rumeurs et à ces théories du complot influent sur les populations, même les plus éduquées. En France, selon un sondage Ifop pour ConspiracyWatch et la fondation Jean Jaurès en 2018, 79% des personnes interrogées ont avoué croire à au moins une théorie du complot. Plus frappant encore, 1/4 des Français croiraient même à 5 théories ou plus, et ce sont les jeunes qui en sont les plus fervents. Une statistique qui peut paraître étonnante, tant le fait de parler ouvertement de ces sujets en société est considéré comme tabou ou "sensible". Pourtant, l'idéologie du "complotisme omniprésent" est bien intégré dans les mœurs de la société.


Et les dangers qui l'accompagnent sont nombreux. Chaque théorie représente une source de danger directe ou indirecte sur une personne, un groupe de personnes ou sur une société toute entière. Montrez-moi des exemples, me diriez-vous. La théorie du complot sur les vaccins alors, qui met en danger les enfants qui ne se font pas vaccinés. La baisse des vaccins dans les pays occidentaux ont provoqué le retour de maladies que l'on pensait disparues, comme la rougeole.


Un autre exemple ? Souvenez-vous de la tuerie de Sandy Hook, aux États-Unis, qui avait causé la mort de 28 personnes en 2012. Beaucoup de théoriciens ne croyait pas à la tuerie, allant même à totalement nier cet événement tragique, prétextant cette tuerie comme un complot du gouvernement pour instaurer le contrôle du port d'arme. Les familles des victimes, accusées d'être des acteurs à la charge de l'État, ont même été persécutés et ont subi un harcèlement quotidien. À tel point que le père d'une des victimes, Jeremy Richman, s'est donné la mort, 6 ans après les faits. Je pourrais vous citer d'autres exemples, même des plus "stupides", comme les "platistes", adeptes de la théories de la "Terre Plate", qui mettent leur vie en danger en créant leurs propres fusées pour essayer de voir la courbure de la Terre.


Remédier à ces théories, une question de rigueur


Les conséquences de la diffusion de ces théories peuvent être aussi ravageuses que l'événement auquel elles sont liées. Heureusement, de nombreux moyens sont aujourd'hui employés pour éviter les fake news et autres conspirations. En premier lieu, le gouvernement français a lancé en 2016 la rubrique "On Te Manipule" (disponible sur https://www.gouvernement.fr/on-te-manipule) pour sensibiliser les plus jeunes à comprendre ce qu'est une théorie du complot et à vérifier les informations. Des heures de sensibilisation dans les établissements scolaires sont organisées, toujours pour toucher le jeune public des dangers de ces rumeurs.


Manifestation des "truthers" pour contrer les théories sur le 11 septembre. Crédit Photo : NoHoDamon (pseudonyme)

Les médias ont aussi pris part à cette lutte anti-théories. Malgré l'extrême rigueur demandée aux journalistes, aux vrais journalistes en tout cas, les médias ont lancés depuis quelques années des rubriques pour démanteler le vrai du faux. L'Agence France Presse a une page Twitter appelée "AFP Factuel" pour pouvoir informer sur la véracité des rumeurs sur les réseaux sociaux. Les médias traditionnels, comme Le Monde, ont eux aussi leur propre rubrique anti-théories du complot, en l’occurrence "Les Décodeurs" pour ce journal. De nombreux sites font aussi de la prévention et regroupent ces rumeurs conspirationnistes : c'est le cas de ConspiracyWatch, qui officie depuis 2007 pour traquer toutes les théories du complot. Enfin, de nombreuses personnes essayent à leur échelle de rétablir la vérité en se basant sur les faits ou sur les vérités scientifiques. Des communautés se sont créées pour contrer cette dynamique conspirationniste : cette communauté se fait appeler les "truthers" ("donneur" de la vérité), à l'inverse des "fakers".


La morale de cette histoire au final : si un écouteur ne marche plus, soit t'en rachète, soit tu prends ta voiture. Plus sérieusement, la vérification des informations est aujourd'hui essentielle pour éviter toute désinformation, et même s'il est du devoir des médias ou des autorités publiques de vous assurer la pleine vérité dans les faits, certains essayeront de vous convaincre du contraire, alors la vigilance doit être de mise.


Dorian Grangier

©2019 par Les Berges De L'Info. Créé avec Wix.com