ICJ23791418 Les Restos du Cœur : une association qui a évolué depuis sa création
  • Vincent MAHEUX

Les Restos du Cœur : une association qui a évolué depuis sa création

Mis à jour : 15 déc. 2019

Coluche aurait dû avoir 75 ans le 28 octobre 2019. Créateur des Restos du Cœur en 1985 pour aider la population en difficulté, l’humoriste était loin de s’imaginer que son association existerait encore en 2019. La 35e campagne La nouvelle campagne des Restos du Cœur a démarré le mardi 26 novembre. Cette publicité mobilise et engage dans toute la France les 73 000 bénévoles de l’association. Durant son existence, l’organisation a évolué et propose aujourd’hui de nouvelles aides.



Gard : Les Restos du Coeur organisent un concert à Nîmes. © Midi Libre


Le 26 septembre 1985, Coluche, à la radio d’Europe 1, propose une inspiration : « J'ai une petite idée comme ça. Si des fois y'a des marques qui sont intéressées pour sponsoriser une cantine gratuite qu'on pourrait commencer par faire à Paris, nous on est prêts à aider une entreprise comme ça qui ferait un resto qui aurait comme ambition, au départ, de distribuer 2 000 à 3 000 couverts par jour.»

Lors de cette campagne, 8,5 millions de repas sont distribués par 5 000 bénévoles, ce qui est plus qu’attendu. La deuxième campagne démarre sans Coluche, décédé en juin 1986. 1 000 bénévoles de plus s’investissent dans le projet et distribuent 11,5 millions de repas lors du second hiver. Le nombre de repas distribués n'a cessé d'augmenter et les chiffres inquiètent : lors de la dernière campagne, la 34e, ce sont 133,5 millions de repas équilibrés qui ont été distribués par l’association à 900 000 personnes accueillies d’après les Restos du cœur. Les bénévoles se retrouvent avec de plus en plus de demandes et le financement des repas devient de plus en plus compliqué. Heureusement que la générosité de la population reste importante : elle assure près de la moitié des recettes financières de l’association (47,5 %) alors que les subventions de l’Etat atteignent représentent 33 % des recettes.


De nouvelles aides disponibles


Aux aides alimentaires s’ajoutent de nouvelles assistances. En 1993-1994, l’institut ouvre les premiers relais bébés. Ces endroits permettent la distribution de nourriture adaptée aux enfants de moins d'un an. Les bénévoles conseillent les jeunes mamans et accompagnent les plus démunies. Lors de la première année, les chiffres sont drastiques : 20 000 bénévoles distribuent 36 millions de repas pour les bébés.

En 1997-1998, les Restos ouvrent leurs premiers ateliers de communication, de lecture et d’écriture pour militer contre l'illettrisme et l’analphabétisme. 70 centres sur 37 départements ont accueilli 938 enfants grâce à 345 bénévoles et 1 409 bénévoles dans 266 centres sur 83 départements auprès de 6 700 apprenants selon le site des Restos lors de l’année 2018-2019.

L’association signe une convention durant la 6e campagne avec le ministère du logement et lancent les « Toits du cœur ». Ces logements servent à héberger les personnes en réinsertion dans la population française.


Toutes ces aides se sont ajoutées à la prestation initiale et permettent aux plus défavorisés d’avoir un endroit où discuter, se retrouver et passer des bons moments. Les Restos restent importants dans la société actuelle surtout que la pauvreté est forte : en France, 8.8 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté soit plus de 14 % de la population d’après l’INSEE en septembre 2017. Selon toute vraisemblance, la 35e campagne va être mouvementée et va connaître des tristes records.


Vincent Maheux

©2019 par Les Berges De L'Info. Créé avec Wix.com