ICJ23791418
  • Océane Guyon

Les couturiers mènent la danse

« Couturiers de la danse » est l’exposition qui retrace la collaboration des créateurs de mode et du monde de la danse. De Chanel à Versace en passant par Dior ou Lacroix, leur savoir-faire est à l’honneur et nous plonge dans cet univers de la perfection.


Depuis plus d’un siècle, couturiers et chorégraphes se sont unis pour sublimer les ballets. Le Centre National du Costume de Scène situé à Moulins propose une exposition retraçant 100 ans de collaboration entre deux arts : la mode et la danse. Une sélection de 130 costumes placés dans des vitrines où la lumière met en valeur le raffinement et la minutie des créations. La découverte des pièces est accompagnée de dessins, photos, vidéos et paroles des artistes. Un univers apaisant comme dans un songe éveillé.


L'émancipation du classique est mis à l'honneur. © Océane Guyon

Dès le début de l’exposition, le salon d’honneur nous plonge directement dans l’ambiance. Une magnifique robe de bal s’impose mêlant rayures et transparence signé Hervé Léger. Un mélange d’élégance et de raffinement à l’image de la coopération entre mode et danse.


Puis, quelques marches plus loin, les deux premières salles transgressent les codes de la danse. Les formes sont réinventées avec des costumes futuristes. Mais d’autres comme Jean-Paul Gaultier préfère mettre en valeur les corps des danseurs en utilisant des laçages ou des surpiqures. La provocation est mise à l’honneur.


« La seconde peau », thème omniprésent se fait ressentir au fil de l’exposition. L’objectif même de ces collaborations était de permettre au danseur de se sentir à l’aise dans son costume malgré l’imagination souvent mirobolante des créateurs. Entre plumes de coq, fourrures et inspirations végétales, tout est au rendez-vous pour transformer le danseur et tromper l’œil du spectateur. Côté Balmain, le danseur est sublimé, sa peau semble brodée de pierres et de sequins pendant que Givenchy met la dentelle à l’honneur.


Costumes brodés de sequins et de perles par la maison Balmain © Océane Guyon

Les classiques sont également revisités. Les vêtements de ville sont retravaillés pour s’adapter à la discipline. Corsets et tutus prennent des couleurs vives et des styles différents. L’imagination débordante et l’inspiration sans faille des artistes sont  représentées.


Le parcours est entremêlé de vidéos de ballets, de musiques d’opéra mais aussi de croquis des créateurs. Placés au milieu de la visite, ce que l’on pourrait qualifier de « coup de crayons » donne vraiment le sentiment de la symbiose entre deux mondes étroitement liés.


Le mur de croquis des créateurs © Océane Guyon

Le clou du spectacle : la dernière salle. La merveilleuse collaboration entre le chorégraphe Maurice Béjart et le créateur italien Gianni Versace. Miroirs et lumières entourent les costumes élégants et brillants disposés tel un défilé de mode. Une fin qui nous sort de notre rêve, des étoiles pleins les yeux.



Océane Guyon

20 vues

©2020 par Les Berges De L'Info.