ICJ23791418 Lefa, le retour du roi ?
  • Thomas Jau

Lefa, le retour du roi ?

Mis à jour : 9 nov. 2019

Le rappeur Lefa, de son vrai nom Karim Fall, signe en ce mois d'octobre un retour attendu et remarqué. L'ancien membre de la Sexion d'Assaut désormais âgé de 33 ans est un roi, déchu pour certains quand d'autres saluent ses retours toujours plus marquants.

Un an et demi après "3h du mat", Lefa sort en collaboration avec des artistes tel que Vald, Dosseh, TayC, Megaski, Cabalerro & JeanJass et Abou Tall son premier album sous son propre label : 2L Music label

Un artiste qui cultive sa différence

Lefa n'est pas un rappeur comme les autres, à l'heure du rap "bling-bling" et des clips hyper-sexualisés, Lefa se pose comme un digne successeur du rap de la vieille école. Monsieur Fall se distingue des rappeurs de sa génération par son côté discret. Homme de l'ombre du groupe Sexion d'Assaut, Lefa a, à plusieurs reprises, pris du recul afin de se ressourcer auprès de sa famille.

"Le parcours était loin d'être rose, pour ça qu'des fois j'ai besoin d'mettre pause" (extrait de "Pause")

La famille est, et a toujours été, une accroche pour Lefa, ses titres "20 ans" et "Grandi trop vite" en attestent. Mais il n'est pas seulement un artiste voulant conserver une vie privée. Jamais attiré par la célébrité ni par la reconnaissance générale, Lefa est un homme qui se satisfait de la chance qui lui est donnée. M. Fall n'est pas un beau parleur, il a pris l'habitude de dire ce qu'il pense dans ses textes sans jamais chercher à plaire ou à faire consensus.

Lefa est un loup proche de sa meute et solitaire à la fois dans un monde de requins. Le meilleur moyen de s'en rendre compte reste encore d'écouter le titre évocateur : "Spécial" en featuring avec Dosseh. "Des fois j'suis spécial".


Fame, quatrième album solo de Lefa, sorti le 18 octobre 2019. Crédit Photo : Twitter @LEFAauthentique

Fame, critique de notre société

S'il revendique sa différence, le titre Fame éponyme de l'album, marque un tournant dans sa critique du monde qui l'entoure. Célébrité en français annonce la couleur et le contenu ne déçoit pas : "Tout ces gens qui s'improvisent meilleurs amis, font comme s'ils te connaissaient depuis toujours. Ils sont là pour la fame ou pour la gloire".

C'est par ses mots que Lefa débute le titre "Fame" avant de répéter inlassablement comme une hantise dans sa tête : "tout ça pour la fame". Un message clair pour une vision sombre de notre société : "Tout pour briller, tout pour briller, les valeurs, les principes il faut tout oublier"(extrait de "Fame"). Mais "Fame" n'est pas le seul titre de l'album du même nom à se poser comme une critique de la société qui dérive : "La jalousie, sans aucun doute une maladie" (extrait de "Bitch"), "Tout un salaire dans une paire de shoes, on se rend compte de leurs valeurs que quand on perd les choses" (extrait de "Pause").

L'une des voix dissidente du rap français, Lefa, reprend son trône et par la même occasion son combat contre les clichés et les dérives de son milieu. Un album dans la lignée des précédents : plein de vérités, de personnalité et de sensibilité : "J'ai toujours pas changé les draps, j'y arrivais pas, non " (extrait de "T'y arrivais pas").

Des sons qui rappellent des sonorités anciennes et rappelleront les années Wati-B pour les plus nostalgiques, notamment dans "Batman". Un cocktail qui marche et plaît toujours autant. Pourtant pas si mauvais que ça, Karim Fall : "mauvais, j'crois que j'suis mauvais"(extrait de "Mauvais") est même plutôt de mieux en mieux depuis ses débuts solo en 2015 et déjà 4 album référencés.

L'avenir appartient à ceux qui progressent et à ce niveau-là Lefa a de quoi voir venir voir, autant musicalement qu'au niveau scénaristique avec des clips dignes des meilleurs courts-métrages.


Une nouvelle masterclasse pour le Masterchef Lefa. Crédit Photo : Mouv' : Capture du clip Fame

Thomas Jau

0 vue

©2019 par Les Berges De L'Info. Créé avec Wix.com