ICJ23791418
  • Antonin Albert

Le tourisme de masse au Japon, un grave problème qui touche le pays

Mis à jour : oct. 2



Le Japon est un pays avec une culture bien différente de celle que nous connaissons en Europe. C’est pourquoi le nombre de touriste étrangers voulant découvrir le pays augmente considérablement depuis maintenant de nombreuses années.


Le tourisme est souvent synonyme de croissance et de prospérité économique. En effet, on pense en premier lieu aux revenus des commerces, hôtels et lieux touristiques qui augmentent, mais aussi la découverte de nouvelles cultures, ou tout simplement au voyage.



Un tourisme en pleine expansion


Le gouvernement japonais a instauré dans les années 70 ce qu’ils appellent l’omotenashi, ou l’art de prendre soin des visiteurs de tout son cœur pour qu'ils bénéficient d'une expérience inoubliable. On peut constater que la stratégie du gouvernement a très bien fonctionné, puisque le Japon est devenu une des destinations touristiques les plus visitées au monde.

En 1970, 854 000 touristes étrangers ont été accueillis sur le sol japonais, 20 ans plus tard, en 1990, ce nombre est monté à 3,2 millions. Mais la réelle explosion a lieu en 2015, où presque 20 millions de touristes étrangers ont visité le pays du soleil levant. En 2018, ce chiffre a atteint un record avec 31 millions d’étrangers visitant le pays, ce qui correspond à une augmentation de 8,7 % par rapport à l’année précédente. Les touristes viennent en grande partie des pays voisins du Japon, 50 % des touristes venaient par exemple de la Chine et de la Corée du Sud en 2018, et « seulement » 260 000 venaient de France, ce qui nous place à la quinzième place dans les pays d’origine des touristes étrangers.


Touriste au Japon - ©Gaijinjapan

Les JO d’été 2020 se passeront au Japon et celui-ci vise le chiffre de 30 millions de visiteurs étrangers sur l’année 2020.


Le Japon ne s’est ouvert au monde que très tardivement, cela engendre des problèmes d'espace. Le nombre d’infrastructures, même dans les grandes villes, est très souvent mal adapté pour accueillir un nombre important de touristes. Les hébergements pour les touristes manquent cruellement, au point même que les locations d’appartements ou de maisons de particuliers font de la concurrence aux hôtels et aux auberges traditionnelles, ce qui fait augmenter le prix des locations pour les habitants locaux.

Un grand nombre de touristes engendre forcément un grand nombre de déchets, dont le traitement pose également problème. Au Japon, supérettes et magasins sont généralement étroits et les transports en commun sont peu adaptés à l’affluence de touristes.



« Nous ne pouvons tolérer de tels comportements »


Les dégradations faites par les touristes dans les lieux sacrés posent aussi problème. A Kyoto, des actes de vandalisme dans la bambouseraie d'Arashiyama sont commis, des touristes gravent sur les bambous leur nom et des dates, « nous ne pouvons tolérer de tels comportements », a déclaré un officiel de la ville.


Les geishas sont aussi traquées dans les villes du Japon, les touristes se comportant parfois comme des paparazzi avec ces artistes, qui consacrent leur vie à la pratique raffinée des arts traditionnels japonais.

Geisha dans une rue de Kyoto - ©Vogue


Le tourisme de masse est donc un grand problème au Japon. Le manque d’aménagements des villes, et le comportement parfois déplacé des touristes mènent le pays dans un choix entre la culture d’un côté, et l’argent de l’autre.



Antonin Albert

68 vues

©2020 par Les Berges De L'Info.