ICJ23791418
 
  • mathildealbt

Le passeport vaccinal bientôt généralisé ?

Le monde doit faire face à une crise sanitaire sans précédent, depuis l’apparition de la Covid-19 il y a un an. L’économie est au plus mal et les conditions de vie de chacun.e sont bouleversées. Pour limiter la propagation du coronavirus, qui ne cesse de croître, les dirigeants internationaux s'interrogent sur la mise en place d'un passeport vaccinal. Dans certains pays, il a déjà été instauré. Faisons un point sur la situation.


Le passeport vaccinal numérique qui permettrait de prouver que la personne est vaccinée contre la Covid-19. © Ronstik

C’est la question du moment : le passeport vaccinal va-t-il être adopté ? La situation est incertaine depuis plus d’un an, et il est de plus en plus compliqué pour chacun.e de faire face aux événements.


Même si les campagnes de vaccination ont commencé à la fin de l’année 2020 pour un grand nombre de pays, l’épidémie est toujours en progression et ne semble pas prête de s’arrêter. Les dirigeants internationaux doivent donc réagir, et le passeport vaccinal, également appelé « certificat vert numérique » en Europe, semble être la solution privilégiée.


Celui-ci suscite une véritable polémique à son propos. Grâce à ce passeport, qui certifiera qu'une personne est négative à la Covid-19 ou qu’elle a été vaccinée, il sera possible de voyager dans le monde entier et de se rendre dans les lieux publics librement.


Il aura la forme d’un certificat accompagné d’un QR code, et sera à présenter soit numériquement, soit sur une feuille papier. Certains pays l’ont déjà mis en place depuis quelques semaines, tandis que pour d’autres la décision est encore en pleine réflexion.



Des dirigeants favorables


De nombreux pays sont propices à sa mise en place. L'Islande est l’un des premiers pays du monde à l’avoir instauré dès le 21 janvier dernier. « L’objectif est de faciliter la circulation des personnes entre les pays », explique le ministère de la santé islandais.


Le Danemark a également introduit le système du « coronapas » depuis le 6 avril, il permet d’accéder aux restaurants, et aux lieux culturels. C’est le premier pays du continent européen qui le met en place.


La Suède prévoit elle aussi de lancer le passeport vaccinal d’ici 3-4 mois, mais rien n’est encore sûr. L’Italie, l’Espagne, la Grèce, l’Autriche, la Hongrie, Chypre, ou encore le Portugal, se disent favorables à ce passeport, et sont prêts à lancer une procédure pour la mise en place d’un passeport vaccinal dans les prochains mois.


La France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne, quant-à-eux émettent encore des réserves sur le sujet et se montrent prudents, tout en sachant que pour certains de ces pays, l’ensemble de leur population n’a pas encore eu accès au vaccin. Cependant les dirigeants réfléchissent tout de même à cette solution et aux alternatives possibles.


Israël a mis en place le « passeport vert », qui permet de voyager vers la Grèce et Chypre grâce à des accords touristiques conclus, et permet d’accéder à certaines activités à l’intérieur du pays.


En Angleterre, la piste du passeport vaccinal pour se rendre dans les bars, restaurants, salles de sport, ou tout autre lieu public n’est pas privilégiée. Mais il servirait plutôt pour pouvoir se rendre dans des événements impliquant un grand nombre de personnes, a déclaré Boris Johnson, le Premier ministre. Des essais vont être organisés dans les prochaines semaines : une soirée en boîte de nuit, ainsi que les demi-finales et la finale de la Coupe d’Angleterre de football.


Il faudra encore attendre quelques mois pour voir si le passeport vaccinal se généralise et dans quels pays.



New-York passe à l’action


Avec leur campagne de vaccination qui s’accélère, les Etats-Unis s’interrogent sur la mise en place du passeport vaccinal numérique et cela suscite de nombreuses divergences d’opinion sur le sujet.


Depuis la décision de son gouverneur il y a quelques jours, New York est le premier et le seul état américain à avoir mis en place le passeport vaccinal numérique. Celui-ci est en partenariat avec IBM, le géant de la technologie, et il est basé sur le principe du volontariat. Il suffit de télécharger l’application sur son téléphone, un QR code permettra de certifier qu'une personne est bien vaccinée, et donc immunisée, contre la Covid-19 ou qu’iel a été testée négative à la Covid-19. Grâce à ce système, des spectacles en intérieur vont pouvoir être réorganisés d’ici quelques semaines.


Contrairement à New-York, certains Etats ne sont pas d’accord avec cette décision. C’est le cas du gouverneur de Floride, qui a décidé de signer un décret, il y a quelques jours, interdisant aux services administratifs de l’Etat de donner des documents attestant qu’une personne a été vaccinée contre la covid-19 ou aux entreprises d’obliger leurs clients de donner une preuve qu’ils sont immunisés contre le virus.


D’autres gouverneurs ont également partagé cet avis, que ce soit au Texas, en Pennsylvanie, ainsi qu’en Dakota du Sud où la décision a même été jugée « antiaméricaine ». Reste savoir si d’autres Etats vont suivre le modèle de New-York.




Mathilde Albert

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout