ICJ23791418
  • Clémence Gabory

La France, un leader sur le marché mondial d’armes

Mis à jour : oct. 12

Le marché de vente d’armes françaises ne cesse d’augmenter. Durant l’année 2019, les exportations d’armement français ont fortement augmenté par rapport à celles de 2018. Les projections pour 2020 semblent toutes aussi prometteuses. Ce qui confirme encore une nouvelle fois la place de la France en tant que troisième exportateur d’armes dans le monde entier.


Cette augmentation conséquente est notamment possible grâce à son trio d’acheteurs potentiels, et notamment l'Arabie Saoudite, qui est engagée dans une guerre très controversée au Yémen. Ce qui permet à la France d’augmenter plus de 50% de ses ventes d'armes au gouvernement saoudien en un an. En 2018, la France a enregistré 945 millions d'euros de commande d'armes par l'Arabie Saoudite.


Le Qatar a lui aussi acheté de nombreuses armes, avec une commande de 36 Rafale de l’entreprise Dassault Aviation passée en mai 2015 et décembre 2017. Ce dernier a également signé une lettre d’intention avec le français Nexter pour la fourniture de 490 véhicules blindés. Un contrat potentiel d’un milliard et demi d’euros. La livraison des Rafale a commencé le 6 février 2019.


Dassault Aviation lors de la livraison de son premier Rafale au Qatar

Sans oublier l'Inde, qui achète et s‘inspire des armes de la France en raison de tensions entre la Chine et le Pakistan. Le pays alimente donc une demande croissante en armes car il est incapable de les produire lui-même. En parallèle, le contrat avec l’Egypte s’est clôturé dans l’année.


Au total, la France comptabilise une hausse de 30% en 2018 par rapport à 2017 avec un chiffre d’affaire total qui s’élève à 9,1 milliards d’euros. C'est "un des meilleurs chiffres de ces 20 dernières années", se félicite ministre des Armées, Florence Parly. Cette dernière vise une somme supérieure pour l’année 2019 et celle de 2020.



Un secteur enrichissant


L’industrie de l’armement est indispensable pour l’économie française. Elle est devenue un des derniers secteurs compétitifs du pays, après le secteur manufacturier. C’est pourquoi la France investie dans la défense et dans le domaine de l’innovation. D’après la ministre Florence Parly, l’armement pèse 13 % des emplois industriels et fait travailler chaque jour 200 000 personnes.


Dans un contexte où la baisse du taux de chômage est un des objectifs primordiaux du mandat du président Macron, un secteur qui embauche autant de personnes ne peut pas être mis de côté. Yannick Quéau, directeur-adjoint du Grips (Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité) à Bruxelles, reconnaît que « les exportations militaires françaises ont un impact industriel positif dans le pays ».


À l’échelle locale, grâce à ces ventes, la France s’enrichit et propose du travail à ses citoyens. À l’échelle internationale, cela lui permet d’avoir des relations diplomatiques et commerciales avec différents pays qui peuvent avoir un impact important au niveau international comme par exemple pour le cas de l’Inde, l'Arabie Saoudite… Ce qui place la France dans une position de force, un atout indispensable dans un monde où la violence est omniprésente.


Clémence Gabory

27 vues

©2020 par Les Berges De L'Info.