ICJ23791418
  • iker lagrenade

L’Athletic Club : un club à part dans le football mondial

Dimanche 17 janvier, L’Athletic Club de Bilbao à remporté la troisième Supercoupe d’Espagne de son histoire face au FC Barcelone. Avec une politique de recrutement extrêmement stricte en n’engageant que des joueurs basques, le club apparait comme un ovni dans le football moderne. Malgré cela, Bilbao se pérennise au plus haut niveau du football espagnol.



Iker Muniain et Iñaki Williams, enfants du club, célébrant un but/ photo: getty images


L’Athletic Bilbao est une anomalie dans le paysage du football moderne car le club a comme spécificité de n’avoir que des joueurs basques dans son effectif. Au départ, seuls les joueurs originaires de Biskaia (province de Bilbao) pouvaient prétendre intégrer l’effectif, mais cette politique s’est assouplie pour pouvoir s’adapter au football moderne. Aujourd’hui plusieurs possibilités existent pour intégrer le club de la capitale basque. Un joueur peut joueur pour Bilbao s'il est né au Pays Basque ou s’il a un grand parent basque comme l’international français Aymeric Laporte, originaire d’Agen. Un joueur peut également intégrer l’effectif des Leones s’il a été formé, peu importe son origine, avant l’âge de 15 ans dans un club basque comme Eibar, la Real Sociedad, Osasuna ou le Deportivo Alavés. Ainsi un joueur comme Antoine Griezmann, formé à la Real Sociedad, pourrait jouer au sein du club.


Cette politique très stricte oblige le club à s’appuyer sur un excellent centre de formation pour pouvoir subsister au plus haut niveau. Cette saison, 16 des 24 joueurs utilisés en Liga ont été formés (totalement ou en partie) à l’Athletic, soit 66 %, un pourcentage unique en Europe. Le vivier de la région est immense, ce qui permet au centre de formation de Lezama de sortir chaque année des jeunes joueurs qui éclosent au plus haut niveau. Des grands noms du football européen ont ainsi d’abord foulé le terrain de San Mamés avant de rejoindre des plus grands clubs tel que Aymeric Laporte, Kepa Arrizabalaga ou encore Fernando Llorente. Mais par amour du club, la plupart des joueurs décident de rester malgré la sollicitation d’autres équipes, à l’image d'Iker Muniain ou d’Iñaki Williams qui ont refusé une offre de Manchester United l’été dernier.



Une politique qui porte ses fruits.


Cette politique n’est pas un frein au succès des Rojiblancos. L’Athletic club est l’un des trois seuls clubs, avec le FC Barcelone et le Real Madrid, à n’être jamais descendu de première division espagnole depuis la création du championnat en 1929. Grâce à cette longévité et cette régularité, Bilbao a réussi à conquérir un des meilleurs palmarès espagnols. Avec 23 coupes d’Espagne à son actif le club est le deuxième le plus titré dans cette compétition derrière le FC Barcelone. Les 8 LIGA (championnat d’Espagne) glanées au cours de son histoire font de ce club le quatrième le plus titré du championnat. Les zuri-gorri auront l’occasion d’ajouter une coupe de plus dans l’armoire des trophées, puisque la finale de l’édition 2019/2020, reporté à cause de la pandémie doit se jouer en avril prochain contre l’ennemie de toujours : la Real Sociedad.


Soulevé de la Supercopa le 17 janvier 2021/ photo: RFEF


Mais c’est dans une autre compétition que le club brille ces dernières années. Après le titre de 2015, l’Athletic Club a encore créé l’exploit le dimanche 17 janvier en remportant la troisième Supercoupe d’Espagne de son histoire. Après une victoire convaincante 2-1 en demi-finale de cette compétition face au Réal Madrid, les leones se sont hisser en final face au grand Barça. Après être revenu au score par deux fois, Iñaki Williams a délivré tout un peuple, en marquant un splendide but lors des prolongations, l’attaquant basque a offert le titre aux zuri-gorri.


Iker Lagrenade


22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Les Berges De L'Info.