ICJ23791418
  • Benoît Lesaulnier

Gainsbourg au panthéon de la musique


Serge Gainsbourg, ce nom évoque bien des histoires pour les passionnés de musique. Les générations des années 1980, ont souvent une image mystifiée de cet homme, allant parfois jusqu'à le qualifier de génie. De Lucien Ginsburg au légendaire “Gainsbarre”, retour sur la vie de l’homme à la tête de chou. Celui qui a révolutionné à sa manière la musique et la poésie de son époque.



Gainsbourg est décédé le 2 mars 1991, il y a trente ans. © Getty Images


Qui était Serge Gainsbourg ? La réponse n'est pas si simple. La personnalité de cet artiste est bien plus complexe que cela. C'est un homme habitué à défrayer la chronique des scandales, un musicien surdoué. Sa curiosité d’exploration du spectre musical lui a donné sa renommée dans le milieu. Quand il commence sa carrière, Lucien Ginsburg a déjà trente ans. Habitué des troquets parisiens, il commence à Pigalle dans la salle des Trois Baudets. Son premier titre “le poinçonneur des lilas", titre aussi lugubre que l’artiste ne reçoit pas de grand succès, 500 exemplaires sont vendus. Sa jeunesse lui a forgé un caractère et une personnalité très obscure. Sa famille est originaire de Russie et lui, vit pendant la Seconde Guerre mondiale avec l’étoile jaune sur ses vêtements.


Serge Gainsbourg a été aidé à ses débuts par Boris Vian, écrivain et aussi un des premier à chanter le rock en France, qui croyait en lui dès les premières années. Toutefois, l’auteur et interprète enchaîne les échecs commerciaux et les rejets des antennes de radio. Ne rencontrant pas le succès en solitaire, cet ancien professeur d’art se met à composer pour les autres. Le début d’une histoire d’amour avec la musique.


Contradiction avec l’époque



Gainsbourg apparaît autour des "yéyés", proche de Johnny Hallyday sur la photo © Salut les copains

Gainsbourg, écrivain et poète, insuffle de la nouveauté dans la chanson française, loin des “yéyés” et du nouveau rock n’ roll. Sa volonté est de révolutionner la variété. Les albums qu’il écrit n’ont toujours pas de succès par rapport au reste de la chanson française qu’il méprise. Pourtant c’est en s’alliant avec la nouvelle génération que Serge Gainsbourg est (enfin) salué. Il fait gagner France Gall à l'Eurovision de 1965 avec “poupée de cire, poupée de son”.


Malgré cela, ses albums ne rencontrent toujours pas le succès escompté. Ses explorations de sonorités africaines ne séduisent pas. C’est avec la bande de “Salut les copains” et sous les ordres de Maritie et Gilbert Carpentier qu’il trouve sa place dans la musique “grand public”. Gainsbourg était peu écouté à la radio, ses textes ne correspondaient pas à la bienséance radiophonique.


Des rencontres artistiques


Il collabora avec France Gall, avant elle Juliette Gréco ou encore son indéfectible duo avec Brigitte Bardot. Ces rencontres, le plus souvent féminines, font évoluer la carrière de Gainsbourg vers une reconnaissance du public. Outre les polémiques qu’il y a pu avoir sur ses relations avec certaines, il a livré à chacune d’entre elles un chef d'œuvre signé de sa main. “Bonnie and Clyde” retrace avec Bardot l’histoire de deux gangsters amoureux. “Harley Davidson”, “Comic Strip” et “Initials BB” sont quelques autres tubes gravés à jamais dans la musique française.


Le morceau “Je t’aime moi non plus” est quant à lui exclu un long moment des bandes sonores. Le ton érotique tenu pendant l’enregistrement n’est pas accepté et son œuvre devra attendre avant de se faire connaître. L’épisode de 86 jours très médiatisés avec Bardot, sa muse en 1967, est une source d’inspiration pour Gainsbourg qui s’installe définitivement sur la table des grands auteurs.


Brigitte Bardot pour le clip de Harley Davidson © AFP

Plus tard, son duo formé avec Jane Birkin, jeune actrice anglaise, devient à son tour iconique. Ensemble, ils composent. A la suite d'une relation amoureuse entre les deux artistes naitra leur fille Charlotte qui est aujourd’hui une chanteuse reconnue. “Lemon Incest” chanté en duo avec sa fille de treize ans en 1984 est la première apparition de Charlotte dans le milieu musical. On y retrouve son timbre de voix caractéristique et déjà très timide.


A l’origine du succès


Gainsbourg a chanté avec d'autres personnalités connues, écrit pour eux et à plusieurs reprises son travail a abouti à lancer la carrière de quelques stars. France Gall a chanté plusieurs textes de Gainsbourg avant de se rendre au coté de Michel Berger. Vanessa Paradis avec “Tandem”, Isabelle Adjani et son “Pull Marine” ont connu immédiatement le succès. Ces collaborations ont permis de faire émerger un grand nombre d’artistes. L’influence que ces mêmes artistes ont eu sur la génération suivante montre ô combien Gainsbourg était une figure inspirante.


Au-delà de la musique, Gainsbourg reste un personnage provocateur que la presse comme le public adorent détester ou s'incliner devant son talent. La haine de Gainsbourg, l’amour de Gainsbarre, les avis divergent et continuent de faire vivre la légende aux mille et une facettes.


Benoît Lesaulnier

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Les Berges De L'Info.