ICJ23791418 Franck Denion candidate à la mairie de Brie-Comte-Robert
  • Ewen Gavet

Franck Denion candidate à la mairie de Brie-Comte-Robert

Franck Denion, 48 ans, se présente candidat sans étiquette à la mairie de Brie-Comte-Robert en mars 2020. Attaché territorial à Melun et ex-policier municipal, il travaille avec les institutions communales ou départementales et donc les connait bien.


Franck Denion est à l’écoute des Briards en organisant des « cafés citoyens »

Franck Denion connaît bien sa ville et sa politique. Il y vit depuis 25 ans. Aujourd’hui, il est déçu par le maire actuel Jean Laviolette : « la politique mise en place n’est pas la bonne pour moi » et se présente donc candidat aux municipales du 15 mars 2020 pour sa commune de 18.213 habitants. Le mandat du maire actuel ne l’a pas convaincu, pour lui, « la jeunesse n’est pas assez mise en valeur », tout comme la ville « qui n’est pas une ville propre » estime Franck Denion.

Soutenu par UDI et MODEM et sans étiquette, son équipe « doit ressembler à la ville » rectifie-t-il quand on lui dit que son équipe est assez jeune. Sa liste est centre-droite mais il appuie sur le fait qu’il ne suit pas la ligne d’un parti : « je veux des soutiens mais pas qu’un parti s’impose ».

La jeunesse est importante pour l’attaché territorial qui est déçu de remarquer que « l’envie des Briards, c’est de partir de Brie-Comte-Robert ». Les jeunes ne sont pas vraiment incités à rester explique-t-il : « les jeunes quittent Brie-Comte-Robert en soirée » ; « il n’y a rien pour leurs études » et ils ne peuvent « se réfugier que dans le sport » dont les infrastructures se font vieilles ajoute-t-il. Coureur plusieurs fois par semaine, Franck Denion propose de créer une course populaire, un « semi marathon » dont l’organisation ne coûterait pas cher à la ville pense-t-il.

Les transports en commun, encore peu présents la journée ou une piste cyclable avec des LED pour se déplacer la nuit (dès 17h en hiver) permettraient aussi à ces jeunes de se déplacer plus facilement et en sécurité dans les communes alentour, au « centre commercial EDEN de Servon » indique-t-il voire même pour aller au lycée agricole de Bougainville. Le plan de circulation doit aussi être amélioré pour que les routes en sens interdit autorise les vélos à passer.

La fibre manque à Brie-Comte-Robert. La ville voisine Chevry-Cossigny l’a alors que la ville est plus petite en termes de superficie et d’habitants. Aujourd’hui « la ville n’est pas connectée », le haut débit va attirer les jeunes, notamment ceux qui travaillent à leur domicile.


Un maire proche des Briards


Confiant après ses rencontres avec les Briards (habitants de Brie-Comte-Robert), il ne souhaite pas trop dévoiler ses promesses pour ne pas décevoir. Sa proximité avec les habitants de la ville est importante grâce aux « cafés citoyens » qu’il organise et à ses sorties aux côtés de son équipe au marché ou dans la zone d’activités de la ville. Ces « cafés citoyens » organisés comme son nom l’indique dans des cafés (ou bars) montre son envie de rencontrer les Briards et de les écouter. Très ouvert, il compte les continuer s’il est élu tout en restant lui-même, « sans qu’il y ait la barrière du bureau ou de l’institution ».

Ewen Gavet

©2019 par Les Berges De L'Info. Créé avec Wix.com