ICJ23791418
  • enzoleanni

Fin des espoirs pour le XV de France ?

Après deux victoires en autant de matchs et un cluster créé à Marcoussis, l’équipe de France s’est inclinée en Angleterre (23-20) dans ce Tournoi des 6 Nations. Une défaite au goût amère qui ne doit cependant pas faire oublier les progrès constants des hommes de Fabien Galthié.



Gaël Fickou enlacé par Owen Farrell © DENNIS Adrian / AFP


Alors qu’il ne reste que quatre minutes à jouer, le XV de France est pénalisé en étant toujours a portée de fusil de l’Angleterre. Le compteur de Twickenham affiche un avantage de quatre petits points pour les Français. Moins d’une minute plus tard, Maro Itoje s’écroule dans l’en-but bleu. Malgré le manque de certitude, l’arbitre principal est déjugé par son adjoint à la vidéo afin de valider l’essai. Le coup est dur à encaisser pour l’Equipe de France qui n’a plus gagné en terre anglaises depuis 2007. La dernière victoire à Twickenham dans le cadre du Tournoi remonte même à 2005.



Du rythme malgré le covid


Comme durant l’ensemble de la compétition, les coéquipiers d’Antoine Dupont démarrent sur les chapeaux de roue en inscrivant le premier essai. C’est d’ailleurs le demi de mêlée qui le marque. La première période est bien plus rythmée que la seconde qui est davantage hachée. Cela n’a pas fait les affaires du XV de France qui semblait avoir des fourmis dans les jambes après n’avoir plus foulé la pelouse depuis le 14 février. La faute au cluster créé à Marcoussis.



Des Bleus solidaires dans un triste Twickenham © DENNIS Adrian / AFP

Le groupe France a été touché de plein fouet par l’épidémie du Covid-19 et cela a fortement impacté la suite de son tournoi. Après des victoires convaincantes face à l’Italie et l’Irlande, le match contre l’Écosse fut reporté et celui face à l’Angleterre préparé sans rythme. Malgré cela, la prestation fut, une nouvelle fois, enthousiasmante. De bonne augure pour la suite de la compétition mais également pour le restant du mandat de Fabien Galthié. Autour de leaders comme Ollivon, Alldrit ou Dupont, l’effectif est taillé pour continuer à faire de belles choses.


La défaite face au XV de la rose ne doit pas faire oublier les belles choses entrevues durant les trois matchs. Elle signifie la fin du rêve de Grand Chelem mais pas celles des espoirs de remporter ce Tournoi des 6 nations. Pour cela, il faudra faire forte impression face aux leaders gallois samedi prochain (21h, France 2) et contre l'Ecosse la semaine suivante dans le match en retard de la troisième journée.


Enzo Leanni

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

©2020 par Les Berges De L'Info.