ICJ23791418 Féminicides, « Le vent se lève... ! Il faut tenter de vivre !».
  • Lola Inial

Féminicides, « Le vent se lève... ! Il faut tenter de vivre !».

Mis à jour : 30 déc. 2019

À une époque où la population se manifeste de plus en plus face aux injustices, où les femmes décident de se battre pour une égalité et une équité hommes/femmes, le chamboulement est intercontinental. Ces mouvements vont au-delà des frontières et prennent de l’ampleur.


Dessin : Lola Inial

Le féminicide est un fait intergénérationnel, il ne s’agit pas là d’une question de comportement spécifique à une société, car on a pu le voir dans des pays dont on ne compte plus des différences tant elles sont nombreuses. Si les misogynes existent depuis maintenant bien trop longtemps, les féminicides sont des actes faits par des hommes de l’extrême. Plus qu’une place inférieure au sein de la société, selon eux, la femme ne mérite tout simplement pas sa place sur cette planète. Souvent le meurtre d'une ou plusieurs femme(s) sera commis par son compagnon ou un membre de sa famille.

Ce fait n'est pas nouveau, et pourtant les premiers féminicides avoués ont été tardifs. Ce fut seulement dans les années 70 en Amérique Latine. Ensuite, ces actes ont commencé à être de plus en plus dénoncés au fur et à mesure. Les injustices font parler d'elles et les scandales s'ébruitent.


Des statistiques sordides


121, 122, 145, 1500… Ces chiffres s’agrandissent et prennent de l’ampleur comme un géant qui se lèverait devant nous. Mais ici, le géant est le féminicide, cet acte sordide qui perdure dans le temps. En 2018, 121 féminicides ont été recensés, l’année 2019 n’est pas terminée et pourtant nous avons dépassé cette statistique avec 122 féminicides, mais un féminicide ne signifie pas seulement un meurtre, cela peut vouloir dire qu’il y a plusieurs femmes de tuées en un seul homicide, et c’est donc la raison pour laquelle cette année, selon l’AFP, environ 145 femmes ont été assassinées. Les causes sont différentes dans les détails mais se rejoignent toutes sur le fond : toutes les victimes sont des femmes. En 10 ans seulement, entre 2005 et 2015, on compte approximativement 1500 féminicides faits en France.


Des faits marquants, choquants, qui vont au-delà de la compréhension de la norme.

Les études des faits prennent des chemins différents, mais ce qui revient de manière régulière est le sexisme pur qui est présent dans l'esprit des assassins.


Parce que nous avons tous une voix


Peu importe notre sexe, notre âge, notre culture, notre origine. Peu importe que l'on soit hétérosexuel ou que l'on soit homosexuel. Tout cela n'a aucune importance lorsqu'il s'agit de s'exprimer. Nous sommes tous égaux, et par conséquent une voix ne vaut pas plus qu'une autre. Elle pourra être plus écoutée si cette voix est celle d'une personne charismatique.

Les féminicides c’est un fait d’injustice, de comportement incompris, froid et sordide. Ce sont des meurtres d’une ou plusieurs femme(s) simplement car elles sont nées femmes. Ce sont des homicides à répétitions parfois.

Choquant mais malheureusement dans l'air du temps.


Lola Inial

©2019 par Les Berges De L'Info. Créé avec Wix.com