ICJ23791418
  • Tom Bonnard

Coupe de France : Limonest aura marqué les mémoires de sa région

Mis à jour : févr. 14

Cruellement éliminé en 8e de finale de la Coupe de France par Dijon le mardi 28 janvier dernier, le petit poucet de National 3 aura livré un dernier match valeureux en tenant tête à une équipe de l'élite. Retour sur une rencontre riche en émotions.


Joueurs et membres du staff ont été invités au Groupama Stadium pour le match Lyon/Amiens le 05 février dernier. © Alexandre Vainchtock

Un parcours historique


La fin de l'histoire aurait pu être merveilleuse pour les Liminois. Ceux-ci avaient pourtant vaincu en quatre matchs toute la concurrence rencontrée sur leur chemin. En commençant sur les terres alpines d'Annecy-le-Vieux pour le 7e tour de la compétition, une victoire 4-0 confirmait une entrée en matière satisfaisante, mais logique face à une faible équipe. Un derby remporté 2-1 face au FC Villefranche Beaujolais marquait la rencontre du 8e tour, avec par ailleurs un bon de géant au niveau de la confiance des joueurs aux portes des 32e de finale. Celles-ci n'auront pas été une partie de plaisir. Une séance de penalty, au terme d'un match nul 1-1 face au Puy Foot 43, avait propulsé les amateurs sur un petit nuage à destination des Ardennes. Prix-Lès-Mézières aura été un adversaire digne des 16e de finale, coriace pour Limonest. L'attaquant Evan Rouvière aura marqué l'unique but de la rencontre et qualifié lui et les siens en 8e de finale, là où le rêve a viré à la désillusion.



Le match d'une vie


Les 22 acteurs de la rencontre quelques secondes avant le match. © Actu.fr

Tout était réuni pour créer l'exploit. Pas moins de 2 600 spectateurs se sont donnés rendez-vous au Groupama Training Center de Décines-Charpieu. Galvanisé et contentieusement préparé en amont, Limonest avait conscience qu'il restait encore des cartes à jouer et l'a très bien démontré. Porté par une fougue des grands soirs, les blancs et bleus ont pu surprendre les plus pessimistes en ouvrant le score, par l'intermédiaire de Aziz Bouzit, peu après le début de la seconde période (49'). Ce n'est que quelques minutes plus tard que la moutarde est montée au nez des Dijonnais. L'attaquant Jhonder Cádiz, avec un peu de chance, a réussi à trouver le chemin des filets à la suite d'un cafouillage à bout portant de la cage liminoise (54'). La suite de la rencontre fut un réel bras de fer. D'un côté, une équipe de Nationale 3 disciplinée défensivement qui s'est procurée quelques occasions dangereuses, notamment avec la frappe de Nathan Tanard sur la transversale. De l'autre côté, un concurrent de Ligue 1 prêt à faire respecter la loi du plus fort.



Un dénouement malheureux


Le moment où le but final a été inscrit par Dijon. © Eurosport

Le score affichait 1-1 à l'issue des 90 minutes, Limonest était donc parvenu à traîner Dijon en prolongation ! C'était déjà une grande victoire pour une équipe représentant une commune de 3 500 habitants. Pas des plus transcendantes, les minutes supplémentaires auront été menaçantes pour Limonest, comme un ballon heurtant le poteau, jusqu'à en devenir irréversibles. Alors que la séance de penalty était à quelques secondes d'être sifflée par l'arbitre, un dernier ballon dégagé hors du terrain, en faveur de Dijon, marquait le tournant du match. Une remise en jeu dijonnaise rapide pour quelques secondes d'inattention des amateurs auront été fatales. Dans les ultimes instants, Dijon avait repris l'avantage grâce à un but de Stephy Mavididi. En tribune comme sur le terrain, Limonest était déboussolé, tombé des nues. Le plus difficile semblait avoir été fait. L'épopée s'était donc arrêtée là, après un peu plus de 2 mois de compétition.


Malgré cette élimination franchement cruelle, l'équipe de Limonest n'a pas à rougir. Cette saison 2019/2020 en Coupe de France aura laissé une marque indélébile dans l'histoire du club. Un mal pour un bien, certains joueurs sont désormais suivis de près. C'est le cas de la révélation Nathan Tanard, auteur d'un 8e de finale impressionnant, convoité par plusieurs clubs professionnels tels que Clermont Foot 63, le FC Sochaux-Montbéliard ou encore Le Mans FC.


Actuellement quatrième au classement de la National 3, Limonest aura l'avantage de poursuivre le championnat en étant sorti grandi d'une aventure humaine et sportive extraordinaire.


Tom Bonnard

53 vues

©2020 par Les Berges De L'Info.