ICJ23791418
  • Sara Jardinier

"Barbie Fashionistas 2020" : un pas de plus vers la diversité

Mis à jour : oct. 6

Blonde, 29 cm et un corps de rêve ? Voilà une icône incontournable de notre enfance. La poupée Barbie fêtait ses 60 ans l’année dernière. Et oui, cela ne nous rajeunit pas, alors pour l’occasion l’entreprise américaine Mattel vient de sortir l'extension d’une collection de poupée qui reflète la société à l’aube de la nouvelle décennie.


La collection, appelée "Barbie Fashionistas", propose 176 modèles très diversifiés. Après la Barbie portant le Hijab, les nouveaux modèles sont-ils un coup de communication de la part de la grande firme Mattel pour casser les stéréotypes engendrés par Barbie ?


Il aura fallu attendre 2020 pour que les mentalités s’ouvrent à grande échelle. Barbie Fashionistas 2020 propose des modèles de poupées transgenres, avec le vitiligo, en fauteuil roulant, etc... La marque propose aussi différentes couleurs de peau et morphologies pour élargir le spectre de diversité. Bien sûr, Ken aussi à le droit à un nouveau look. Mattel propose de nouveaux visages et un changement total de style. Ces Barbies "nouvelle génération" sont un bon en avant qui apportent une vision plus juste de la réalité.


Quelques uns des nouveaux modèles Barbie 2020 © MATTEL

Historiquement iconique et irréelle


À l’origine, Barbie est une icône, et si l’on ne l’avait pas étant jeune, on a tous forcément croisé une autre jeune fille avec la jolie poupée blonde dans la rue, ou encore dans les vitrines de magasins en périodes de Noël. Commercialisée depuis 1959, la célèbre poupée mannequin a connu un succès considérable. Mais celui-ci est dû en partie à la diversification du modèle : l’entreprise américaine a su anticiper chaque baisse de vente par des collections innovantes.


D’ailleurs, ces baisses sont les conséquences à la fois de la concurrence mais aussi du public, qui souhaite une vision plus représentative de la femme. L’archétype Barbie se détache totalement de la réalité et montre une vie et un corps idéalisé de la femme qui pourrait influencer n’importe quel enfant. Le pouvoir d’identification a souvent été limité et remplacé par ce qu’on pourrait appeler un pouvoir d’idéalisation, ou la recherche du corps parfait.


Les grands changements de Barbie


Dans un premier temps, Mattel a fait vivre à sa poupée une diversification de thèmes. Barbie incarnait des métiers : médecin, cuisinière ou encore vétérinaire. Les évolutions de la marque ont suivi celles de la société, à petits pas. Par exemple, avant fin 2015, les publicités ne montraient pas la poupée comme un jouet mixte. L’apparition d’un jeune garçon dans les spots était une grande avancée dans les mœurs.


Des poupées aux produits dérivés, Barbie s’adapte aux mutations sociales et c’est dans cet esprit que s’inscrit la nouvelle collection. Il a fallu du temps pour que les projets soient déjà conçus, commercialisés et bien sûr achetés par le grand public.


Mattel saute donc dans l’inconnu avec cette extension. La célèbre icône a cependant du chemin à faire pour lutter contre les stéréotypes bien instaurés. Barbie est un potentiel énorme d’imagination et de nombreux physiques ne sont pas encore représentés. Il n’existe pas de Barbie avec de la cellulite par exemple, et tant d’autres. Or, ce pas en avant reste bénéfique car il agit directement sur un public jeune et ouvre les esprits dans une démarche positive.


Sara Jardinier

59 vues

©2020 par Les Berges De L'Info.